Posts

Showing posts from 2017

Claiming the sea: Bronze Age fortified sites of the north-eastern Adriatic Sea (Cres and Lošinj islands, Croatia)

Published in: World Archaeology 2017, vol 49, issue 4, pp. 526-546  doi: 10.1080/00438243.2017.1341331

[There are some downloads still available on www.tandfonline.com/eprint/YTQ8T4qQN3sek59Hq7m2/full  ]

Author: Zoran Čučković

Abstract: More than 1,000 Bronze and Iron Age hillforts can be listed for the eastern Adriatic region. These constructions left a mark on the landscape which is still perceptible today. In some cases, such as the island of Lošinj, this density is challenging to explain: almost thirty hillfort (or simply hilltop) sites were recorded on a rugged island with an area of 74km2. Different factors potentially involved in the formation of this settlement pattern are discussed (territorial control, surveillance, control of maritime networks), only to show that without considering some kind of symbolic display a plausible explanatory model cannot be devised. A new reading of the coastal seascape is proposed, inspired in part by costly signalling theory. Hillfo…

Passé composé : réutilisation des lieux et des objets de l’époque Néolithique à l’âge du Bronze

Image
(communication presentée lors de l’assemblée annuelle de l’Association de recherche et d’étude des sites archéologiques comtois, février 2017)
L’étude du passé, historique ou archéologique, présuppose le plus souvent un découpage du temps préalable, par siècles ou périodes (pré)historiques, c’est-à-dire une grille prédéfinie dans laquelle sont répartis les objets, les événements et les récits. Les spécialités (ou les affinités) des savants se déclinent le plus souvent par période, mais cette optique chronologique – bien que fondamentale – peut obscurcir un point crucial : tout moment historique comprend des morceaux du passé, souvent dans des combinaisons hétéroclites, comme par exemple l’architecture disparate d’une ville historique.

Ce phénomène de temporalité multiple n’est pas seulement issu d’une survie mécanique, par inertie, d’objets, constructions et aménagements à travers les époques, mais il provient également du rapport qu’entretient toute société avec son pass…