Posts

Showing posts from March, 2017

Passé composé : réutilisation des lieux et des objets de l’époque Néolithique à l’âge du Bronze

Image
(communication presentée lors de l’assemblée annuelle de l’Association de recherche et d’étude des sites archéologiques comtois, février 2017)
L’étude du passé, historique ou archéologique, présuppose le plus souvent un découpage du temps préalable, par siècles ou périodes (pré)historiques, c’est-à-dire une grille prédéfinie dans laquelle sont répartis les objets, les événements et les récits. Les spécialités (ou les affinités) des savants se déclinent le plus souvent par période, mais cette optique chronologique – bien que fondamentale – peut obscurcir un point crucial : tout moment historique comprend des morceaux du passé, souvent dans des combinaisons hétéroclites, comme par exemple l’architecture disparate d’une ville historique.

Ce phénomène de temporalité multiple n’est pas seulement issu d’une survie mécanique, par inertie, d’objets, constructions et aménagements à travers les époques, mais il provient également du rapport qu’entretient toute société avec son pass…